#OnLacheStein

Coucou les copains et les pas copains,

Pour ceux qui ont raté l’histoire, tout a commencé par mon tweet :
"N’empêche que le mec s’appelle Lévy et son nom de scène finit par Stein, il appelle son album Aleph AU CAS OÙ T’AURAIS PAS COMPRIS."
Vous noterez qu’il n’y a là que des constats, Gesaffelstein tient à appuyer sur son “identité juive”, c’est un choix artistique, il fait bien ce qu’il veut, et je souligne la chose si je veux.
Après, j’ai commencé à tourner la chose en dérision, par un très indélicat “#NP Gesaffelstein - Alo ui cer feujbergstein (Ge$a Aut✡remix)” (suivi de “J’attends vos unfollows outrés” - si j’avais su…).
Les blagues ont commencé, notamment @kanapech et son “#np Gesaffelstein - Bar Mitzvah” puis mon “#NP Gesaffelstein - Roch Hachana #kippatechno”.
C’est après que ça a “dérapé”, quand j’ai posté une fausse tracklist pour Aleph, l’album de Gesaffelstein annoncé aujourd’hui par un teaser (un peu chiant) :

image

Un peu limite mais rien de “raciste” comme l’a dit @ZoneParis (il me semble que juif n’est pas une race mais une religion), quant à “antisémite” ce n’est pas à moi de le dire mais l’intention était plus à l’humour qu’autre chose, évidemment. (pour information, ce sont là de vraies fêtes juives)
Poussé par la blague, j’ai publié sur mon SoundCloud un supposé “leak” de l’album, que j’ai très subtilement appelé “Mazal Tov (Sinaï Version)” (le “Sinaï” est une double blague, à la fois pour le Mont Sinaï et parce que je m’appelle Sinh, voilà j’explicite tout maintenant). Le morceau en question n’est pas un fake (comme je l’ai lu à quelques endroits) que j’aurais réussi à produire en même pas deux heures (sinon je serai déjà allé signer chez Bromance, vous imaginez bien), mais un “vieux” morceau de Gesaffelstein himself, Selected Faces.

Suite à quoi, je reçois un premier tweet de Zone, le label de Gesaffelstein : “@fake_rebel Si tu ne veux pas avoir d’ennuis jeune homme, retire cela tout de suite .” 
Je m’exécute et retire le tweet en question, celui auquel ils répondent et où je tweete le “faux leak”, et je demande “@ZONEPARIS D’accord monsieur. C’est quoi qui offense, le nom [Mazal Tov] ou le morceau [un morceau dont je n’ai pas les droits] ?”, on me répond “@fake_rebel Tu fais des blagues racistes, tu veux qu’on le signale ou tu continues (nous on déconne pas)”. J’essaie de supprimer mes tweets mais mon téléphone refuse de les laisser tous s’afficher, je ne peux donc pas les supprimer (ce n’est pas de la mauvaise volonté, j’ai même une capture d’écran qui le prouve -> comparez avec ma TL, il y a de nombreux tweets entre ceux-là.
@ZoneParis : “@fake_rebel alors on va signaler ton compte.”, je leurs réponds de se détendre, que je fais ce que je peux, puis : “@fake_rebel on est pas très détendu, c’est toi qui va te détendre et présenter des excuses.”
J’avoue, quand ils m’ont dit “@fake_rebel Tu as 5 min pour retirer tes tweets .”, j’ai répondu Je peux pas tout faire :(” en twitpiquant ma bière.

Apparemment mes blagues très limites (ce n’est pourtant pas mon habitude) ont tout d’abord obtenu quelques sourires sous formes de RT, puis m’ont attiré de la sympathie une fois que Zone m’a demandé de retirer mes tweets, d’une manière que j’ai trouvé un peu agressive (ce qu’on peut pas tout à fait leur reprocher).

Je comprends tout à fait qu’on ne trouve pas ces blagues drôles, et d’ailleurs si ce n’était pas moi qui les avais faites je ne suis pas certain que j’aurais autant ri. Mais ce qui a donné autant d’ampleur à cette histoire, finalement, ce n’est pas mon mauvais goût mais les tweets de Zone eux-mêmes, dont l’agressivité a éveillé chez des nombreux twittos un sentiment de haine et m’ont tous défendu (pendant que je sirotais tranquillement ma pinte, rappelons-le). 

Alors, est-ce que je dois vraiment me défendre de ces blagues ? [EDIT : Je me permets de couper le passage sur ma vie, ma famille, parce qu’Internet n’oublie jamais]
J’aurais encore des milliards de trucs à dire mais bon on va pas y passer nos vies non plus, c’était rigolo quelques heures maintenant on peut passer à autre chose.

Je veux juste remercier ceux qui m’ont soutenu sur Twitter, parce que j’ai remonté quelques dizaines de timelines en rentrant et vous êtes bien mignons. Je vais pas tous vous citer (parce que j’en oublierai trop), mais de voir un seul de vos tweets dire que vous avez trouvé ça drôle me suffit (alors quand en plus c’est des RTs en masse…).

Merci à tous en tout cas, et désolé @ZoneParis & @Gesaffelstein si je vous ai froissés



On attend encore la vraie tracklist d’Alephsi ça se trouve j’avais raison.


Goodbye, my dear leaks

Coucou les copains twittos (et les autres),

Un simple petit mot pour vous dire que les leaks, c’est fini pour moi. Ni annonce, ni lien. Vu que je suis gentil, je répondrai à vos requests par DM, peut-être. Mais si vous lisez ci-dessous, ça devrait être inutile.

Mais on va faire mieux que ça : je vais vous dire comment vous démerder sans mes tweets de faux rebelle (c’est quand même pas bien dur).

Vous prenez Google Reader (prochainement mort, donc commencez déjà à prendre vos habitudes avec Feedly ou un autre service approchant, un lecteur de RSS quoi - qui archive les posts déjà lus, c’est mieux).

Vous y ajoutez des sites qui répertorient les leaks. Mes préférés : NewAlbumReleases, NoData, GloryBeats, RUnderground, Exystence, Israbox… Il y en a plein d’autres, libre à vous de les trouver ! Mais avec ceux-là, vous aurez à peu près tout ce qui tourne. Vous trouverez vite vos préférés. (Pour les amateurs de torrent, oubliez les RSS et découvrez le monde merveilleux de what.cd. Je n’en dis pas plus.)

Et là, magie ! A chaque leak, il apparaîtra dans votre Google Reader. Certains sont un peu en avance, d’autres un peu en retard, mais avec ça vous aurez toujours un lien frais sous la main. Et puis si vous voulez en choper un en retard, y a plus qu’à taper le nom dans le champ de recherche, et paf! tu l’as. 

En cas de recherche d’un truc vraiment tout frais (ou alors carrément vieux, mais dans ce cas-là penchez vous plutôt sur les trackers de torrent), apprenez à vous service de la recherche de Twitter. C’est le meilleur repaire des dealers. :)

Y a pas de secret. 

Quant à la question de l’arrêt, demandez à @maxlecerf ou @romainbordes, il vous l’expliqueront encore mieux que moi. 

Have fun avec vos petits .RAR les pipous <3

Love love love,

Rebelle Factice.